Home Search
Search results for

"pantalon port"

pattern port trousers alter the crotch 2
Nous avons la chance d’accueillir de nouveau l’équipe d’Artesane pour la seconde partie du tutoriel sur l’ajustement d’un patron de pantalon! Merci les filles!
 
……………………………………………………………………………………………………………………..
 
Maintenant que les modifications de la jambe d’un pantalon n’ont plus de secret pour vous, attaquons-roundnous à un point parfois nébuleux : la fourche du pantalon.
 
1/ AVANT DE COMMENCER
LE MATÉRIEL
× le patron de votre pantalon (jambe devant et jambe dos)
× du papier à patron ou du papier Kraft
× des feutres de différentes couleurs
× du scotch
× des ciseaux à papier
 
COMMENT EST CONÇUE UNE FOURCHE DE PANTALON ?
pattern port trousers alter the crotch

La fourche d’un pantalon est la couture courbe qui commence du milieu devant de la ceinture et qui va jusqu’au milieu dos de la ceinture. Elle est composée de deux parties : la hauteur (la partie de la moins incurvée) et la courbure.

On peut soit agir sur la hauteur, soit sur la courbure, et pourquoi pas sur les deux en même temps. Il est cependant préférable de commencer par modifier la hauteur d’une fourche avant de s’attaquer à la courbure. Souvent, une rectification de hauteur de fourche est suffisante à régler les problèmes rencontrés dans la zone de l’entrejambe, du fessier ou de la taille.

 

QUELLE SOLUTION POUR QUEL PROBLÈME ?

pattern port trousers alter the crotch 2

Le juste tracé de la fourche est essentiel au joli tombé d’un pantalon. En effet, une fourche mal adaptée à votre morphologie peut créer une multitude de problèmes au niveau de trois zones : le fessier, la taille et l’entrejambe.
Ne nous affolons pas ! À chaque problème correspond une solution.
 
LE FESSIER
 
1/ Les fesses sont rondes (elles sont trop moulées) : il faut élargir la courbure de la fourche au niveau du dos. Si en plus, la taille a tendance à descendre lorsqu’on s’assoit, il faut aussi augmenter la hauteur de la fourche au niveau du dos
2/ Les fesses sont plates (on observe des plis sous les fesses) : il faut réduire la courbure de la fourche au niveau du dos.
 
LA TAILLE
 
3/ Le ventre est un peu rond (on observe des plis au niveau du ventre) : il faut augmenter la hauteur de la fourche au niveau du devant.
4/ La taille est très fine (on observe des plis juste en dessous de la taille dans le dos) : il faut réduire la hauteur de la fourche au niveau du dos.
 
L’ ENTREJAMBE
 
6/ L ‘entrejambe est trop serrée (on observe des plis horizontaux) : il faut élargir la courbe au niveau du devant.
7/ L’entrejambe est extrêmement serrée (elle rentre entre les jambes et tire sur la taille) : il faut augmenter la hauteur de la fourche à la fois au niveau du devant et du dos.
8/ L’entrejambe est trop lâche (elle pend au niveau de l’entrejambe) : il faut diminuer la hauteur de la fourche à la fois au niveau du devant et dos.
 
LE CAS DU DOS CAMBRÉ
 
5/ Un dos trop cambré provoque un bâillement au niveau de la ceinture dos. Pour résoudre ce problème il faut diminuer la hauteur de la fourche dos d’une manière un peu particulière. Ce cas est traité à la fin de l’article dans une rubrique spécifique.
2/ AUGMENTER OU RÉDUIRE LA HAUTEUR DE LA FOURCHE (devant et dos en même temps)
Certains problèmes (problème n°7 et n°8) nécessitent de modifier la hauteur de fourche du même nombre de centimètres sur le devant et sur le dos. Dans ce cas, on utilisera la méthode suivante (sans oublier l’appliquer à la fois sur la pièce devant et sur la pièce dos).
AUGMENTER LA HAUTEUR
pattern port trousers alter the crotch 3
1/ On découpe notre pièce de patron sur la ligne de hanche.
2/ On place un nouveau morceau de papier sous les deux morceaux obtenus. On détermine le nombre de cm à ajouter puis on écarte les deux morceaux du nombre de centimètres voulus (on fait attention à bien rester parallèle).
3/ On fixe l’ensemble en scotchant puis on redessine progressivement la courbure de la fourche et celle du côté.
RÉDUIRE LA HAUTEUR
pattern port trousers alter the crotch 4
1/ On découpe notre pièce de patron sur la ligne de hanche.
2/ On détermine le nombre de cm à enlever puis on superpose les deux morceaux du nombre de centimètres voulus (on fait attention à bien rester parallèle).
3/ On fixe l’ensemble en scotchant puis on redessine progressivement la courbure de la fourche et celle du côté.
 
3 / AUGMENTER OU RÉDUIRE LA HAUTEUR DE LA FOURCHE (seulement le devant ou le dos)
 
Certains problèmes (cas n°3 et n°4) nécessitent de modifier la hauteur de la fourche uniquement sur le devant ou le dos. Dans ce cas, on utilisera la méthode suivante qu’on appliquera sur l’une ou l’autre des pièces du patron.
 
AUGMENTER LA HAUTEUR
pattern port trousers alter the crotch 5
1/ On trace une ligne perpendiculaire au droit fil juste en dessous de la pince. On découpe le long de cette ligne en partant du côté de la fourche et sans aller tout à fait jusqu’au bout.
2/ On détermine le nombre de centimètre à ajouter puis on écarte les deux morceaux du nombre de centimètres voulus.
3/ On fixe le tout en scotchant. Enfin on redessine soigneusement et progressivement la ligne de la fourche.
 
RÉDUIRE LA HAUTEUR
pattern port trousers alter the crotch 6
1/ On trace une ligne perpendiculaire au droit fil juste en dessous de la pince. On découpe le long de cette ligne en partant du côté de la fourche et sans aller tout à fait jusqu’au bout.
2/ On détermine le nombre de centimètre à ôter puis on superpose les deux morceaux du nombre de centimètres voulus.
3/ On fixe le tout en scotchant. Enfin on redessine soigneusement et progressivement la ligne de la fourche.
4/ ÉLARGIR OU RÉDUIRE LA COURBURE DE LA FOURCHE
ÉLARGIR LA COURBURE

pattern port trousers alter the crotch 7

1/ on trace une ligne parallèle au droit fil au niveau du point le plus creux de la courbure. On découpe le patron sur cette ligne.
2 / Après avoir ajouté du papier sous notre pièce de pantalon, on écarte du nombre de centimètres voulus le haut et le bas de la fourche. On scotche puis on redessine la courbure de la fourche de manière progressive.
 
RÉDUIRE LA COURBURE
pattern port trousers alter the crotch 8
1/ on trace une ligne parallèle au droit fil au niveau du point le plus creux de la courbure. On découpe le patron sur cette ligne.
2/ On superpose du nombre de centimètres voulus le haut et le bas de la fourche. On redessine la courbure de la fourche de manière progressive.
5/ LE CAS DU DOS CAMBRÉ
pattern port trousers alter the crotch 9
Pour éviter que le pantalon baille au niveau du dos lorsque celui est trop cambré on va modifier la hauteur de la fourche du pantalon. Cependant, on va procéder d’une manière différente en rectifiant la fourche directement au niveau de la ceinture.
 
1/ On détermine le nombre de centimètres à ôter (au maximum 2 cm)
2/ On abaisse la ligne de couture de taille du côté de la fourche.
3/ On redessine soigneusement la ligne de taille en traçant une légère courbe plutôt qu’une ligne droite.
Qu’elles se situent sur la fourche ou sur la jambe du pantalon, toutes ces modifications vous permettrons de réaliser la toile d’une pièce qui correspondra parfaitement à votre morphologie !

signature1_editado-1

16 comments
13 FacebookTwitterPinterestEmail
pattern Port Trousers

Je suis ravie d’accueillir l’équipe d’Artesane pour un « guest post » aujourd’hui. Est-ce que j’ai vraiment besoin de vous présenter Artesane? Pour celles qui ne connaissent pas encore, il s’agit d’une plateforme avec cours vidéos et tutoriels pour apprendre à créer: de la couture en passant par le patronnage, la broderie, le crochet, le cuir… il y en a pour tous les goûts! J’ai d’ailleurs le plaisir d’animer un cours sur la réalisation d’une veste tailleur (à partir du patron de la veste Saler) et j’espère bien répéter l’expérience. 

Donc un grand merci à Artesane pour partager le tutoriel suivant sur comment modifier un patron de pantalon (parfait pour le patron du pantalon Port). C’est parti!

……………………………………………………………………………………………………………………………

MODIFICATIONS PANTALONS

S’il y a bien un type de patron  qu’il est difficile de standardiser, c’est le pantalon. Les morphologies de chacun-e sont variées et il est rare de ne pas devoir retoucher un patron de pantalon. C’est pour cette même raison que nous avons souvent une marque et un modèle de jean ou de pantalon favori dans le commerce ! Il est difficile de tomber sur un modèle du prêt-à-porter qui nous va parfaitement du premier coup.

L’idéal est de systématiquement réaliser une toile rapide pour les modèles qui vous plaisent et dont vous sentez qu’ils peuvent devenir des basiques de votre garde-robe.

Après l’avoir modifié vous aurez un patron de pantalon à vos mesures et vous n’hésiterez pas à le réutiliser souvent !

1/ Avant de commencer

Le matériel :

  • le patron de votre pantalon (jambe devant et jambe  dos)
  • du papier à patron ou du papier Kraft
  • des feutres de différentes couleurs
  • du scotch
  • des ciseaux à papier

Un pantalon, comment est-ce que c’est fait ?

Un pantalon est composé de deux jambes, une ceinture, et un système de fermeture qui peut être une braguette.

Chacune des jambes est composée d’une partie devant et d’une partie dos. La partie dos est souvent plus large que la partie devant. Sa fourche est plus longue et plus courbée (il faut caser nos fesses pardi!).

Avant de commencer toute modification, cinq lignes repères sont à placer sur votre patron :

  •  la ligne de taille
  •  la ligne de hanche (on fait bien attention à prendre au niveau le plus large et le plus bombé)
  •  la ligne de l’entrejambe (elle correspond à la fin de la fourche)
  •  la ligne de genoux
  •  la ligne d’ourlet

pattern Port Trousers

Ces cinq lignes repérées, nous allons pouvoir attaquer les modifications concernant la jambe du pantalon (les modifications concernant la fourche feront l’objet d’un second article car il s’agit d’un vaste sujet).

Hormis les modifications propres à la fourche donc, après avoir fait votre toile, vous pouvez constater plusieurs types de problèmes :

– que votre pantalon est trop long ou trop court ; il faut logiquement allonger ou raccourcir la jambe du pantalon ;

–  que votre pantalon est trop large ou trop serré au niveau de la taille ; il vous faudra alors procéder à un ajustement de taille ;

– que le pantalon n’est pas ajusté au niveau de vos hanches : vous flottez ou au contraire vous vous sentez boudiné-e ; vous modifierez donc le pantalon au niveau des hanches ;

2/ Allonger ou Rétrécir la jambe d’un pantalon

Les techniques pour allonger ou rétrécir une pièce de patron sont les mêmes quel que soit le vêtement sur lequel on travaille. Faisons tout de même un petit rappel.

COMMENT RÉTRÉCIR UNE PIÈCE DE PATRON ?

pattern Port Trousers 2

1/ On détermine le nombre de cm à ôter. Au dessus de notre ligne de rétrécissement/agrandissement on trace une ligne parallèle à X cm.

2/ En pliant soigneusement notre papier à patron on superpose les deux lignes.

3 / On maintient notre pli et on scotche pour le fixer.

COMMENT ALLONGER UNE PIÈCE DE PATRON ?

pattern Port Trousers 3

1 / On découpe notre pièce de patron sur la ligne de rétrécissement/agrandissement

2 / On place un nouveau morceau de papier sous les deux morceaux obtenus. On détermine le nombre de cm à ajouter puis on écarte les deux morceaux du nombre de cm voulus (on fait attention à bien rester parallèle).

3 / On fixer l’ensemble en scotchant puis on relie soigneusement les deux morceaux.

OU PLACER LES LIGNES D’AGRANDISSEMENT RÉTRÉCISSEMENT SUR LA JAMBE DU PANTALON

Maintenant que nous avons bien en tête ces techniques il ne s’agit pas d’agrandir ou rétrécir notre pantalon n’importe où ! En effet, agrandir une jambe de pantalon au mauvais endroit peut « casser » l’aspect général du vêtement. On peut avoir de mauvaises surprises en choisissant des repères au hasard !

pattern Port Trousers 4

1/ Si on a un léger rétrécissement ou agrandissement à opérer (jusqu’à 3 cm) on effectue les modifications juste au dessous du genou (ligne 1).

2/ Si les rectifications sont plus importantes, on va les répartir à deux endroits différents. On divise la longueur d’agrandissement ou de rétrécissement par deux. Puis on effectue les modifications au dessus et en dessous du genou (ligne 1 et 2).

Les retouches les plus minimes peuvent être faites au niveau de la ligne d’ourlet.

3/ Augmenter et réduire au niveau de la taille

Le secret d’une modification de taille réussie réside dans la répartition ! Plus les centimètres à ôter ou à ajouter sont réparties à différents endroits, moins l’aspect général du pantalon sera modifié voir dénaturé. Cela vaut d’autant plus si la modification est importante ! On va donc ajouter les centimètres de part et d’autre de chacune des jambes devant et dos, soit à 8 endroits différents !

COMMENT AUGMENTER LA TAILLE ?

pattern Port Trousers 5

1/ On détermine le nombre de centimètres à ajouter au niveau de la taille.

2/ On divise ce chiffre par 8. Le résultat trouvé est de X cm.

On va procéder de la même façon pour le devant et le dos (attention à ne pas oublier une des deux pièces!) :

3/ On place du papier à patron en dessous de notre pièce

4/ De part et d’autre de notre patron on prolonge de quelques centimètres la ligne de taille. Toujours de part et d’autre on vient ajouter X cm (voir le schéma ci-dessous)

5/ À partir de ces repères, on trace les nouvelle lignes de couture en rejoignant progressivement celles existante. Il faut être extrêmement progressif de façon à ne pas créer sur notre tracé une « bosse » disgracieuse.

COMMENT DIMINUER LA TAILLE ?

pattern Port Trousers 5

1/ On détermine le nombre de centimètres à enlever au niveau de la taille.

2/ On divise ce chiffre par 8. Le résultat trouvé est de X cm.

On va procéder de la même façon pour le devant et le dos (attention à ne pas oublier une des deux pièces!) :

3/ De chaque côté de notre patron on vient ôter X cm sur la ligne de taille (voir schéma ci-dessus)

4/ À partir de ces repères, on trace les nouvelle lignes de couture en rejoignant progressivement celles existante. Il faut être extrêmement progressif de façon à ne pas créer sur notre tracé une « bosse » disgracieuse.

4/ Augmenter et diminuer aux hanches

De la même façon, le secret d’une modification de ligne de hanche réussie réside dans la répartition ! Plus les centimètres à ôter ou à ajouter sont réparties à différents endroits, moins l’aspect général du pantalon sera modifié voir dénaturé. Cela vaut d’autant plus si la modification est importante ! Cette fois ci on va répartir les centimètres à 4 endroits différents !

COMMENT AUGMENTER AUX HANCHES ?

pattern Port Trousers 6

1/ On détermine le nombre de centimètres à ajouter aux niveau des hanches.

2/ On divise ce chiffre par 4. Le résultat trouvé est de X cm.

On va procéder de la même façon pour le devant et le dos (attention à ne pas oublier une des deux pièces!) :

3/ On place du papier à patron en dessous de notre pièce

4/ Du côté de la ligne de couture extérieur de la jambe, on prolonge la ligne de hanche de quelques centimètres. On vient y ajouter X cm (voir le schéma ci-dessus)

5/ À partir de ce repère, on trace la nouvelle ligne de couture en rejoignant progressivement celle existante en direction de la ligne de taille et en direction de la ligne d’ourlet . Il faut être extrêmement progressif de façon à ne pas créer sur notre tracé une « bosse » disgracieuse.

Attention, si le pantalon est droit, on rejoint progressivement la ligne de couture existante en direction de la ligne de taille mais on continue tout droit en direction de la ligne d’ourlet, parallèlement à la ligne de couture existante.

COMMENT DIMINUER AUX HANCHES ?

pattern Port Trousers 7

1/ On détermine le nombre de centimètres à enlever aux niveau des hanches.

2/ On divise ce chiffre par 4. Le résultat trouvé est de X cm.

On va procéder de la même façon pour le devant et le dos (attention à ne pas oublier une des deux pièces!) :

3/ Du coté extérieur de notre jambe on vient ôter X cm sur la ligne de hanche (voir schéma ci-dessus)

4/ À partir de ce repère, on trace la nouvelle ligne de couture en rejoignant progressivement celle existante en direction de la ligne de taille et en direction de la ligne d’ourlet . Il faut être extrêmement progressif de façon à ne pas créer sur notre tracé une « bosse » disgracieuse.

Attention, si le pantalon est droit, on rejoint progressivement la ligne de couture existante en direction de la ligne de taille mais on continue tout droit en direction de la ligne d’ourlet, parallèlement à la ligne de couture existante.

Avec ces astuces vous allez pouvoir modifier à votre guise la jambe de votre pantalon (longueur, taille, hanches) ! La prochaine fois on décrypte ensemble les problèmes au niveau de l’entrejambe et du fessier et on découvre les modifications de fourche !

signature1_editado-1

1 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail
Testers PortTrousers1
Tout premièrement, je voudrais toutes vous remercier pour l’accueil que vous avez fait au patron du pantalon Port! J’ai hâte de voir toutes vos réalisations 😉
Et comme je sais que vous aimez voir les projets des testeuses pour vous décider ou pour trouver l’inspiration, voici les versions des testeuses du pantalon Port:
Il y a eu un grand gagnant dans le choix du tissu chez les testeuses et il s’agit du denim. C’est une excellente idée facile à personnaliser: surpiqûres contrastantes pour un look jeans, poches imprimées qui se dévoilent l’espace d’un instant… parfait pour un pantalon décontracté. Attention à un détail tout de même: le denim a tendance à se détendre une fois porté (mon short en jeans me va parfaitement le premier jour mais à partir du deuxième, je le perd un peu. Coudre une taille en moins peut toutefois solutionner ce soucis).
TestersPortTrousers1
Et pour une version plus habillée, pourquoi pas une gabardine, un satin de coton ou un chambray coloré? C’est toujours un beau moment pour moi de voir le patron dans différentes matières, sur des silhouettes différentes et avec des détails et interprétations différentes.
TestersPortTrousers2
Un chas un chasLise TailorSur un fil – ma version rayée
J’espère que ces jolis pantalons et shorts Port vous plairont et vous inspireront. Pour plus d’inspiration, rendez-vous sur le tableau Pinterest dédié au patron Port.
Alors, quelle version préférez-vous? Et quel tissu? N’hésitez pas à me dire comment vous imaginez votre pantalon Port…
signature1_editado-1
0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Chouette, un nouveau pantalon pour la belle saison! Le modèle Botanic est un parfait compagnon pour les beaux jours qui arrivent. Il s’agit d´un pantalon large, à l’esprit jupe-culotte et doté d’une taille haute qui est très agréable à porter. Une fois enfilé, vous ne voudrez plus le quitter! J’en suis la preuve vivante.

Lorsque j’ai commencé à développer le patron Botanic à la fin de 2016, la jupe-culotte était un modèle vu dans les revues de mode sans être vraiment présent dans la rue. Mais cette saison, je le vois partout et j´en suis ravie, j´adore ce style!

Le pantalon Botanic est un pantalon à la coupe flatteuse. C´est un modèle qui allonge la silhouette grâce à sa taille haute et à sa longueur qui dévoile la cheville. Il a été pensé pour une stature d’environ 1m65 et l’ourlet du pantalon doit se situer à hauteur mi-mollet.

La ceinture se positionne de manière naturelle, au niveau de la taille et n’est froncée que dans le dos, la laissant ainsi plate sur le devant. Les jambes sont marquées par deux pinces couchées, situées de manière proportionnelle sur chaque côté du devant du pantalon. Les poches sont prises dans les coutures latérales. Le « grand » plus de ce pantalon, c´est l’élastique situé dans le dos de la ceinture : cela donne à la pièce un grand confort mais aussi une taille parfaitement ajustée sans avoir besoin d’aucune fermeture. Les passants vous permettent de nouer à votre taille une ceinture qui peut être fabriquée par vos petites mains dans le même tissu  que votre pantalon par exemple ou bien d’y faire passer une ceinture de votre choix !

Le choix d’un bon tissu pour la fabrication de votre pantalon Botanic est un élément très important : le drapé est le mot clef pour la bonne réalisation du patron ! Je vous recommande un tissu de poids léger à moyen, fluide comme le crêpe, la viscose, le lin, un lainage léger, du twill ou de la soie… Vous aurez également besoin d’entoilage thermocollant pour la ceinture.

Pour la présentation du pantalon, j’ai choisi une jolie viscose de couleur noire. J’ai vraiment eu un coup de cœur pour cette matière à la fois douce et confortable qui présente un beau drapé juste parfait pour le modèle.

J’espère que vous aimerez le pantalon Botanic ! N’hésitez pas à me laisser un commentaire et à me questionner si besoin.

 


 

Il y a quelques jours de cela, je vous présentai la veste Tello sous toutes ses coutures dans la story de mon compte instagram. Cela vous a permis de découvrir ce modèle dans d’autres matières et coloris afin d’avoir un plus grand aperçu des dizaines de possibilités qu’offre ce patron! J’ai pensé faire la même chose avec Botanic, en vous offrant deux versions du pantalon confectionnées dernièrement par mes petites mains.

Botanic à la mi-saison –

Je me suis cousue une version test que j’ai beaucoup porté cet hiver. Le tissu que j’ai choisi pour la confection est un lainage classique à carreaux de couleur grise acheté chez Bye Bye Manoni, une petite boutique de tissus située à Valence. Cette matière a un joli tombé et le pantalon Botanic dans sa version reste souple et fluide avec de belles fronces dans le dos.

Il peut se combiner à un top noir et une paire de tennis pour une version plus sport ou des bottines et une blouse pour une journée de travail.

Botanic en été –

J’ai pensé qu’une belle toile en coton  de type viscose à l’imprimé ethnique pourrait être un bon choix pour une version été.  Celle-ci vient de chez Henry Henriette, elle n’est malheureusement plus disponible mais ils ont un large choix de matières imprimées. Je vous invite à  jeter un œil à leur boutique en ligne, cela pourrait vous donner pleins de belles idées!

Ce modèle dans cette matière est un régal à porter, je crois bien que je ne vais pas m’en lasser cet été!

 

Alors, quelle est votre version préférée?

3 comments
0 FacebookTwitterPinterestEmail
port trousers 6

PortA6

Il est enfin là, le nouveau patron: le pantalon Port et sa version short. Parfait pour une rentrée casual et avec un petit air décontracté pour celles qui ne veulent pas totalement abandonner les tenues estivales.
La coupe chino, d’inspiration militaire, en fait un pantalon parfait pour toutes les saisons. Portez la version A, longueur 7/8ème, retroussée pour découvrir les chevilles ou la version B, longueur short, pour profiter des derniers jours d’été.
PortA4
PortA5
PortB4
Le pantalon Port est semi-ajusté au niveau de la taille et des hanches, il est légèrement resseré aux chevilles. La taille est légèrement basse, environ 3 cm sous le nombril. Il existe plusieurs options de poches (vous connaissez mon amour pour les poches maintenant!): pour la version A, des poches italiennes devant et des poches plaquées au dos et pour la version B, des poches plaquées devant et dos, ces dernières agrémentées de fermetures éclair.
Pour ce qui est du tissu, voici quelques recommendations: des tissus chaîne et trame de poids moyens comme de la gabardine, du sergé de coton, du denim, du lin… voire même du lainage fin pour une version plus habillée.
PortB5
PortB2
Le patron du pantalon Port est disponible en PDF uniquement dans la boutique (pas de version papier en vue pour l’instant).
En effet, j’ai voulu vous proposer un patron de pantalon simple, mais avec des détails intéressants, qui peut être confectionné en peu de temps (et les patrons papier reviennent très bientôt). Aussitôt téléchargé, aussitôt prêt à coudre! Ça tombe bien, non, le week end arrive 😉
Je vous prépare une petite série d’articles sur les ajustements de pantalon, des inspirations et quelques tutos photos.
PortB3
PortA2
Tissus:
Version A: gabardine kaki Cousette (porté avec un haut Bailén en viscose Cousette)
Version B: denim Julían López (porté avec une blouse Carme)
J’espère que le pantalon Port vous plaira et complètera votre garde-robe pour la rentrée.
signature1_editado-1
0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Aujourd’hui, nous allons voir comment coudre la braguette du pantalon Port. C’est l’étape qui fait le plus peur mais ce n’est pourtant pas compliqué. Avec ce pas-à-pas en photos, coudre une braguette n’aura plus de secret pour vous.

 

1. Voici les pièces dont vous aurez besoin:
Devants x 2 dans le tissu principal
Parement braguette x 1 dans le tissu principal et l’entoilage (certains patrons incluent le parement dans la pièce devant, comme le pantalon Sorell, je vous renvoie donc vers un tuto différent).
Braguette x 1 dans le tissu principal et l’entoilage
Fermeture éclair de 15 cm (ou plus longue comme dans ce tutoriel)

 

2. Finissez les marges des milieux devants avec un surjet ou un point zigzag. Reportez les repères sur le tissu.

 

3. Endroit contre endroit, épinglez les milieux devants ensemble.
4. Piquez depuis l’entrejambe jusqu’au repère avec une marge de 1,5 cm.

 

5. Entoilez le parement braguette.
6. Finissez le bord arrondi.

 

7. Épinglez le parement au devant gauche (quand le pantalon est porté), endroit contre endroit.
8. Piquez ensemble depuis le bord supérieur jusqu’au repère avec une marge de 1,5 cm.

 

9. Ouvrez le parement. Réduisez et repassez les marges vers le devant.
Placez la fermeture vers le bas (les dents vers le tissu) sur le parement, le ruban de la fermeture doit toucher la couture milieu devant. L’extrémité de la fermeture doit être placée juste au dessus du repère.
10. Piquez le côté gauche de la fermeture au parement. Pliez le parement vers l’intérieur et repassez légèrement.

 

11. Entoilez la braguette.
12. Pliez la pièce en deux dans le sens de la longueur et piquez le bord inférieur à 1,5 cm du bord.
13. Retournez la braguette sur l’endroit et repassez-la. Finissez le bord avec un surjet ou un point zigzag.

 

14. Repassez le bord du devant droit (quand le pantalon est porté) 0,5 cm vers l’intérieur.
15. Bâtissez ou épinglez la fermeture au bord replié.
16. Bâtissez ou épinglez la braguette à la fermeture.
17. Piquez très près du bord replié à travers toutes les épaisseurs (devant, fermeture et braguette) depuis le bord supérieur jusqu’au repère.

 

18. Épinglez la braguette afin qu’elle ne gêne pas lorsqu’on piquera la surpiqûre.

 

19. Fermer la fermeture (mais sans la couper pour l’instant). Placez le pantalon face à vous à plat et dessinez la ligne de surpiqûre de la braguette du côté guache (comme chez les hommes ou les jeans). Vous pouvez utilisez la pièce du devant ou celle du parement comme guide.
20. Piquez la ligne de surpiqûre à travers les deux épaisseurs (devant et parement).

 

21. Remettez la braguette à sa place, sur la fermeture. Épinglez de nouveau.
22. Renforcez la braguette: faites un point zigzag court (1 cm environ) et très serré à deux endroits de la surpiqûre: en bas de la ligne et dans la courbe. Attention, cette fois vous piquez à travers la braguette aussi.

 

23. Et voilà, une braguette facile à coudre!
Conseil: attendez d’avoir attaché la ceinture au pantalon pour couper le surplus de la fermeture éclair (pour éviter que le curseur ne sorte des dents au mauvais moment!).

4 comments
5 FacebookTwitterPinterestEmail

Samedi dernier, j’ai pu profiter de 4 heures de couture ininterrompues (quel luxe! Je ne me rappelle pas la dernière fois que c’est arrivé). J’en ai donc profité pour m’enfermer dans mon atelier. Je ne savais pas quoi coudre exactement mais je voulais quelque chose de facile, plutôt rapide et surtout que je puisse porter dès maintenant et aussi utiliser après la grossesse. Je me suis souvenue d’avoir vu une robe Hinterland de Sew Liberated sur instagram portée par une couturière enceinte que j’avais beaucoup aimé. J’ai décidé d’utiliser le patron de la robe Cami comme base car la version B est similaire si on enlève le col. Comme c’est mon plus vieux patron, je le connais par cœur et les modifications le rende encore plus simple à coudre.

Voilà les modifications que j’ai apportées:

  • Je suis partie de la version B avec la taille haute sous la poitrine et sans pince. Je n’ai pas fait le col et j’ai abaissé le décolleté devant d’environ 10 cm (sans toucher celui du dos).
  • Au lieu de prendre les pièces du patron pour la jupe, j’ai utilisé toute la largeur de mon tissu (en laize 150 cm). J’ai donc découpé deux rectangles (ou plutôt carrés) de 75 cm x 75 cm de long, marges incluses. Les deux panneaux sont froncés, pas de patte de boutonnage sur le devant. Comme la taille n’est pas cintrée, je peux enfiler la robe facilement par la tête.
  • J’avais tout juste assez de tissu pour ajouter deux liens à nouer dans le dos et des poches (par contre, pas assez pour des manches). J’ai redessiné les poches pour que le bord supérieur soit cousu à la taille (comme celles du pantalon Botanic). Je trouve que comme ça, les poches restent mieux en place sur le devant de la jupe et quand je mets quelque chose dedans, le poids est mieux réparti et ça évite aux poches de tirer.
  • J’ai donc fait une robe sans manches faute de tissu suffisant (je n’avais qu’1,5 m). J’ai suivi l’exemple de la robe Hinterland et finis le décolleté et les emmanchures avec du biais.

C’était une couture très rapide et j’ai donc cousu la robe en un après-midi et même pu la porter le jour suivant. Ça m’a fait du bien de finir un projet car depuis quelques mois, je n’ai presque pas touché ma machine et seulement pour faire des toiles.

Pour le tissu, il s’agit d’un lin couleur émeraude (il apparaît bleu en photo mais tire plus sur le vert – couleur très difficile à photographier, désolée). Ça fait plusieurs années que je l’ai et malheureusement, je ne me rappelle pas où je l’ai acheté. Mais je sens que cette robe sera beaucoup portée pendant les prochains mois (avec un tee-shirt dessous pour l’instant – quoi que avec les températures de cette semaine, c’est jambes et bras nus!). Et les jolis boutons viennent de Arrow Mountain: ils représentent les phases de la lune et sont fait à la main. Je les gardais précieusement et puis je me suis dit qu’ils seraient quand même mieux cousus sur une robe que dans un tiroir.

Je vous laisse, je dois retourner à mes toiles et instructions si je veux pouvoir sortir les prochains patrons avant l’été…

2 comments
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Cet ensemble Morella, il a été bien compliqué à finaliser ! J’ai commencé à dessiner un modèle pour me rendre compte au bout de 3 semaines de tests internes qu’il existait déjà un patron très similaire. On a donc fait des changements pour rester dans le même esprit mais que les lignes soient suffisamment différentes pour qu’on ne les confonde pas. Et là, bam, une autre marque de patron sort un patron qui, même s’il n’est pas identique, est quand même assez proche ! Il faut croire que cette coupe est dans l’air du temps ! Donc rebelotte, on a encore changé le modèle Morella. Et j’en suis bien contente car il est confortable et parfait pour être porté tous les jours (bon j’avoue que j’ai croisé les doigts à chaque sortie de collection…).

MORELLA

Morella est proposé en deux versions : pantalon et jupe. Pour les deux, vous retrouverez les grandes poches, la ceinture plate devant et élastiquée dans le dos et le détail qu’on adore, sa couture latérale déplacée vers l’arrière de la jambe.

Pour les proportions, j’ai voulu un pantalon à la jambe légèrement fuselée qui arrive à la cheville. Facile à porter en toutes circonstances, il vous accompagnera aussi bien à la maison, en ville ou en voyage. Pour la jupe, la longueur midi est parfaite pour toutes les saisons, jambes nues en été et avec des collants ou des bottes en hiver.

Et comme cette collection rime avec confort, les grandes poches et la ceinture élastiquée sont des grands atouts ! On enfile Morella et hop, la journée peut commencer en douceur.

Ici, on vous présente deux versions en lin mais sachez que de nombreux tissus feront parfaitement l’affaire pour ce modèle : viscose, tencel, coton, gabardine fine, chambray…

– Vous pouvez retrouver le patron du pantalon et de la jupe Morella au format PDF (avec impression A4 à la maison et A0 en imprimerie) de la taille 34 à 52 sur notre boutique! –
Profitez également du pack Diago + Morella à prix réduit !

 

Crédit tissus : lin coloris cognac clair et lin coloris beige – Tissus actifs

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Le premier patron vraiment débutant de Pauline Alice, ça se fête ! Je vous présente le haut Diago, parfait pour débuter en couture et avec juste ce qu’il faut de détails pour vous motiver. Car simple à coudre ne veut pas forcément dire ennuyant et sans finitions.

DIAGO

Diago, c’est un haut avec deux pièces principales : un devant et un dos. Pas de manches compliquées à insérer, elles sont incluses dans le corsage. Sa coupe ample en fait un vêtement facile à porter. L’encolure ronde et l’ourlet asymétrique sont finis par des parements : une finition simple et propre.

Vous allez apprendre de nouvelles techniques avec Diago, notamment les coutures anglaises pour de belles finitions intérieures.

Diago peut se coudre dans des tissus différents : coton, chambray, lin, soie, viscose, crêpe… Cela vous permettra d’obtenir un rendu plus fluide ou plus volumineux selon votre envie. Cette blouse est un bon basique qui ira aussi bien avec une jupe qu’un pantalon.

– Vous pouvez retrouver le patron de la blouse Diago au format PDF (avec impression A4 à la maison et A0 en imprimerie) de la taille 34 à 52 sur notre boutique! –
Profitez également du pack Diago + Morella à prix réduit !

 

Crédit tissus : lin coloris pierre – Tissus actifs

Soie dandelion – Supercut (ancienne collection)

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail

Il était temps, nous n’avons pas sorti de nouveau patron pochette depuis février ! Elle se sera fait attendre cette nouvelle collection ! Voici donc le moment tant attendu : la présentation de Ayora, Mila, Diago et Morella.

Je ne donne pas de nom aux collections, mais si je devais, celle-ci s’appellerai « cocooning ». En automne, avec la baisse des températures, je n’ai souvent qu’une envie : m’enrouler dans un plaid avec une tasse de thé. Et bien cette collection, je l’ai pensée comme un plaid : des formes simples, confortables et enveloppantes, des matières naturelles et douces, des couleurs apaisantes.

AYORA

quilted jacket ayora

La veste Ayora est matelassée, courte et réversible. Parfaite pour porter à la maison comme gilet ou pour sortir dès qu’il commence à faire frais.

MILA

mila jumpsuit dress

Mila est un patron double : combinaison pantalon ou robe. Son point fort : sa ceinture à croiser et nouer devant ou dans le dos. Le dos est élastiqué pour plus de confort. La version A est sans manche et avec un pantalon légèrement fuselé qui arrive au-dessus de la cheville. La version B, quand à elle, possède des manches ¾ et une jupe crayon fendue sur le devant.

Ces deux patrons sont disponibles au format pochette ainsi que PDF (A4 et A0).

Et pour les compléter, nous avons également développé deux patrons PDF.

DIAGO

diago blouse

Diago est notre premier patron grand débutant. Une blouse simple mais avec de jolies finitions (coutures anglaises, parements). Son volume et sa coupe courte et légèrement asymétrique se marient parfaitement avec Morella (ou Romero ou Botanic par exemple).

MORELLA

morella trousers skirt

Et finalement Morella : je ne pouvais pas choisir entre le pantalon ou la jupe, j’ai donc ajouté les deux options au patron ! Pantalon 7/8ème fuselé ou jupe midi évasée, les détails restent les mêmes : une taille élastiquée pour être enfilé rapidement, un devant plat, des poches profondes et des coutures reportées sur l’arrière de la jambe.

J’espère que ces nouveaux modèles vous plairont ! 

– Retrouvez les patrons Mila et Ayora au format pochette et PDF. Mais aussi Diago et Morella au format PDF sur la boutique. –
– Maintenant disponibles de la taille 34 à 52! –

 

Photos: Rosa Campos

Espace: Cuit

Coiffure et maquillage: La peluqueria de Mari Carmen

7 comments
1 FacebookTwitterPinterestEmail

Vous avez sans doute aperçu un peu avant avant les fêtes dans mes Stories que j’étais en pleine confection d’une tenue spéciale pour la fin d’année. Je n’avais pas encore eu le temps de vous montrer le résultat final. J’avais en tête de réaliser une robe à partir du patron du chemiser Reina. Noël approchant à grand pas, c’était le moment parfait de tester une version rallongée et personnalisée de ce petit chemisier.

Pour celles qui ne connaissent pas le patron, Reina est un chemisier de style victorien. Il se compose d’un col lavallière à nouer, de manches ballons marquées par de hauts bracelets et il se ferme par une série de brides et de petits boutons. Il se décline en deux versions dont une plus casual à manche courte avec un col Mao.

 

J’ai déniché un superbe tissu texturé et satiné de couleur rouge tomette dans la boutique de Julian Lopez, située en plein cœur de Valencia et j’ai modifié le modèle en un tour de main. À partir de la version à longue manche, la version A, j’ai allongé les pièces devant et dos de quelques centimètres afin d’avoir une longueur de robe se situant au-dessus de genoux. J’ai ajouté un parement pour terminer le bas de la robe. J’ai supprimé le col lavallière pour avoir une encolure dénudée de tout détail et j’ai réalisé une ceinture adornée de surpiqûres pour ajuster la robe à ma taille. Je suis vraiment ravie du résultat !

Je vous laisse un pas à pas qui vous explique les modifications simples à réaliser si vous souhaitez faire de même !

 

1/ Couper les pièces devant et dos selon la ligne de découpe. Sur une feuille de papier assez grande, positionner les pièces à une distance d’entre 25 cm et 35 cm, ou plus si vous le désirez, en fonction de la longueur de robe choisie. Dessiner la forme de la robe : tracer une ligne depuis la base de l’encolure jusqu’au bord inférieur des centres devant et dos et depuis la base de l’emmanchure jusqu’au bord inférieur des côtés des deux pièces.

2/ Une fois les patrons des pièces devant et dos modifiés, tracer sur les bords inférieurs des 2 pièces la ligne de découpe des empiècements à une hauteur de 5 à 10 cm comme indiqué sur l’illustration. Découper sur la ligne et ajouter 1,5 cm de valeur de couture sur le bord supérieur des empiècements et sur le bord inférieur des pièces devant et dos. L’empiècement devant sera coupé 4 fois dans le tissu et l’empiècement dos sera coupé 2 fois dans la pliure du tissu.

3/ Allonger et redessiner le parement devant (7) en prolongeant la pièce jusqu’à obtenir une longueur égale à celle du centre de la pièce devant (1).

4/ Réaliser la ceinture de 4 cm de large et d’une longueur que vous aurez définie au préalable selon le contour de votre taille. Une fois cousue, surpiquer de manière uniforme sur la longueur.

Voilà comment transformer vite fait, bien fait le patron Reina. Je trouve que l’idée de transformer des patrons de blouses, de chemisiers et de top en tout genre est vraiment à exploiter. C’est une belle occasion de ressortir d’anciens patrons restés dans nos tiroirs et de se faire et refaire de jolies robes en un clin d’œil. D’ailleurs, quand je conçois un patron, j’aime bien penser à toutes les modifications qu’on peut lui apporter, qu’elles soient incluses comme versions dans la pochette ou ajoutées plus tard comme tutoriel comme dans ce cas. Personnellement, je n’aime pas faire plusieurs fois le même patron, mais s’il me plaît beaucoup, je fais des versions différentes en changeant quelques détails. Ça permet de rentabiliser un patron facilement ! Je crois que le prochain patron à être transformé en robe sera la chemise Vera et pourquoi pas le  pantalon Romero en jupe. Et vous, quels patrons pensez-vous modifier ?

Pour la petite anecdote : comme je voulais porter cette robe pour le nouvel an, je me suis pressée de la coudre et j’ai volontairement zappé l’étape du lavage de tissu préalable. « Pas bien !» vous allez me dire. Et vous avez raison. Sauf que dans ce cas particulier, c’était « Bien !». Au nouvel an, le crêpe tombait parfaitement même si je ne portais qu’un débardeur et des collants en dessous, la robe était souple et aérienne. Vous imaginez donc ma surprise quand on a pris les photos de la robe (portée dans les mêmes conditions) et que le tissu collait de partout. En la lavant, l’apprêt du tissu neuf s’est enlevé et l’électricité statique a fait son œuvre ! Bref, pour une fois, ne pas laver son tissu avant de le coudre avait du bon !

2 comments
2 FacebookTwitterPinterestEmail

Et voilà, une autre année de passée… Tellement vite que je ne l’ai pas vu venir ! Il faut dire que j’ai été bien occupée et pas tellement par le boulot si vous voyez ce que je veux dire. Alors pour une entrée en douceur dans 2019, voici quelques objectifs personnels et professionnels :

PRO

Retrouver un rythme un peu plus soutenu sans pour autant me mettre la pression. L’année dernière, j’ai travaillé sporadiquement et c’est Lucile qui a pris le relai et fait la plus grosse partie du travail. J’ai pas mal culpabilisé de ne pas pouvoir travailler autant que je le souhaitais mais en même temps, les premières années d’un enfant passent tellement vite que je suis contente de pouvoir en profiter pleinement. Donc pour cette année, maintenant que j’ai repris une bonne routine, je vais continuer à travailler le matin et prendre mes après-midis libres pour être avec Mael.

Prendre notre temps pour concevoir de nouveaux patrons. On va changer un peu notre calendrier et passer à un système de collections semestrielles (printemps/été, automne/hiver). Jusque-là, on sortait un ou deux patrons ensemble sans tenir vraiment compte des saisons mais avec les délais de conception et d’impression, ça devenait un peu compliquer. Alors on a revu notre organisation pour fluidifier tout ça. On a un patron en impression en ce moment même (sortie imminente !!!) et ensuite, on se laisse respirer, on saute Printemps/été et on travaille directement sur Automne/hiver (mais rassurez-vous, il y aura des surprises d’ici là).

Organiser des événements pour vous rencontrer. Pour nous, le temps fort de notre année, ce sont les salons. Pas pour des raisons économiques car venir d’Espagne avec notre stock pour une semaine, vous vous imaginez bien que c’est pas donné. Mais pour des raisons humaines ! En tant que créatrice qui bosse chez elle derrière son ordinateur, pouvoir mettre des visages et des voix sur vos pseudo instagram ou mail, c’est génial ! Et on aime quand vous nous dites que c’est la dixième fois que vous cousez une Aldaia ou que grâce aux vidéos, vous avez fait une Lliria toute seule alors que vous avez débuté la couture il y a quelques mois. Et on aime aussi quand vous nous dites qu’il faudrait ajouter ceci ou cela, penser à tel détail ou améliorer des instructions. Donc on espère pouvoir vous voir lors d’ateliers cette année : en France ou en Espagne !

PERSO

Coudre pour moi. L’année dernière j’ai très peu cousu. À part les prototypes des patrons, je crois que je n’ai cousu qu’une salopette Mini pour Mael et 3 ensembles Cordoba d’Ikatee pour Mael et ses petits-cousins à Noel. Pour moi, rien du tout ! Ah, si, une version modifiée de la robe Lilas du livre « Robes ». Alors cette année, sans me mettre la pression, j’ai envie de coudre un petit peu pour moi. Surtout que depuis que je suis maman, mon style a pas mal changé. Fini les petites robes, bonjour les pantalons et les hauts qui se déboutonnent ou s’ouvrent facilement (et oui, à 15 mois, j’allaite encore !). Je vais essayer de suivre le défi Make nine mais je pense déjà le modifier en un Make six (beaucoup plus réaliste pour moi). Je vous en parlerai plus tard. Mais j’ai déjà hâte de commencer.

Continuer à passer du temps en famille. C’est ma priorité ! Alors peut-être que ma productivité en sera atténuée, que vous ne recevrez pas de réponse à vos mails le week-end ou que le compte instagram ne sera pas alimenté aussi souvent mais c’est la vie. Et c’est tellement important de se retrouver en famille ou entre amis et profiter du moment présent (sans être derrière un écran d’ordinateur ou de téléphone).

Et je profite de ces quelques lignes pour vous souhaiter à tous et à toutes une très belle année 2019 ! Qu’elle vous apporte de la joie, de la santé, de la couture… du tricot, de la folie, de l’aventure, des fous rires, des larmes de joie, de la chaleur (ou de la fraîcheur, c’est au choix), bref… de l’amour !

0 comment
0 FacebookTwitterPinterestEmail